Kinésithérapie vasculaire cardio-synchronisée

avril 4, 2018 3:28 Publié par Laissez vos commentaires

Genèse : L’idée de cette nouvelle technologie Stendo® et technique de traitement N.O.logy® découle directement de la recherche fondamentale américaine. En 1998 les Professeurs Ignarro, Murad et Furchgott ont reçu le prix Nobel de médecine pour leur découverte sur l’Oxyde Nitrique (NO). Ils ont pu démontrer que l’endothélium réagissait aux variations des flux sanguins en produisant une molécule vasodilatatrice et anti-inflammatoire.

Stendo Laboratoire a mis au point une technologie reproduisant ses effets et après
investigations cliniques et scientifiques dans différents domaines, commercialise ce dispositif breveté depuis janvier 2016.

Le NO : L’Oxyde Nitrique, dénommé aussi Monoxyde d’Azote – formule chimique NO – est une molécule gazeuse qui est secrétée naturellement par les cellules endothéliales qui tapissent l’intérieur de l’ensemble de nos vaisseaux lors de sollicitations exercées par notre flux sanguin pulsatile. Notre corps compte environ 160.000 km de vaisseaux avec un tissu endothélial qui représente une surface équivalente à 2 terrains de tennis. L’endothélium étant donc notre organe le plus étendu et le plus lourd du corps humain ses fonctionnalités ne peuvent être que fondamentales.

Les effets du NO : Facteur d’efficacité majeur de la diffusion du flux sanguin dans notre corps, le NO agit comme un vasodilatateur des vaisseaux et contribue à l’optimisation de la microcirculation, des échanges cellulaires et de l’équilibre fonctionnel. Le NO joue également un rôle très important au niveau du contrôle de la qualité sanguine en particulier l’agrégation plaquettaire et les dépôts d’athérome. Les dernières découvertes confirment aussi que le NO est impliqué dans certaines régulations anti-inflammatoires et du stress oxydatif. Le NO intervient aussi au niveau de la neurotransmission notamment sur certains organes nobles comme les reins, l’estomac, l’intestin et le foie (organes très vascularisés). Ses vertus sont telles que sur certaines publications scientifiques l’endothélium est même défini comme ‘notre usine pharmaceutique interne’.

La pulsatilité : La pulsatilité de notre cœur n’est pas le fruit du hasard biologique et cette rythmicité est absolument essentielle au bon fonctionnement de notre organisme. Les variations de notre pulsatilité cardiaque provoquent des changements de pression et de frottements du sang sur les vaisseaux et les forces mécaniques qui en découlent (shear stress) stimulent les cellules endothéliales qui, à leur tour, produisent de l’Oxyde Nitrique.

Parallèlement, la fonctionnalité de notre système lymphatique est aussi fondamentale pour notre organisme car elle assure l’acheminement des gros déchets métaboliques. Le reflux et la collecte lymphatique sont aussi étroitement liés au mouvement pulsatile, essentiellement d’origine musculaire. Nos forces pulsatiles internes sont donc les éléments essentiels pour assurer l’équilibre liquidien de ces deux grands réseaux interdépendants.

Les fonctions biologiques, les effets : L’Oxyde Nitrique est un gaz qui a une durée de vie très courte, de quelques fractions de seconde, à un maximum de 2-3 secondes. Le NO est un vasodilatateur (augmentation du calibre des vaisseaux), un neurotransmetteur (transmission de messages) entre les cellules nerveuses et un bio-régulateur (régulateur du stress oxydatif) et entre en jeu dans les mécanismes du contrôle des processus inflammatoires. Ses fonctions font toujours l’objet de nombreuses recherches scientifiques, notamment au Japon et aux USA. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=nitric+oxide+endothelium+stimulation

La problématique : Notre capacité à produire l’Oxyde Nitrique est directement ou indirectement altérée par un certain nombre de facteurs :

– L’âge
– Le capital génétique individuel
– Le style de vie (insuffisance d’exercice, le stress, la pollution, le manque de sommeil)
– Les habitudes alimentaires (surpoids, type d’alimentation, alcool, tabac)
– Les incidents de la vie (traumatisme, alitement prolongé, immobilisation, post chirurgie) – Certaines dysfonctions ou pathologies (diabète, insuffisance cardiaque, hypertension)

 

Solution : L’endothélium est donc un organe ‘mécano-dépendant’ qui nécessite d’être régulièrement stimulé. Pour pouvoir entrainer nos ‘fonctionnalités endothéliales’ ou les restimuler en cas de déficit, il a paru donc intéressant de développer un système qui permette de stimuler la production de NO par un procédé additionnel externe, 100% naturel. Les équipes de recherche de Stendo Laboratoire et de CIS (Cardio Innovative Systems) ont mis au point et breveté une approche innovante basée sur la SCS c’est-à-dire la Stimulation Cardio-Synchronisée sur le rythme

cardiaque individuel du patient.

Description du dispositif Stendo® : L’appareil est constitué de trois éléments :

  1. Une combinaison de stimulation Pulsewave® spécialement conçue pour recouvrir les membres inférieurs jusqu’àl’abdomen (environ 65% du volume sanguin) et est en mesure de s’adapter à toutes les morphologies. Un manchon

    membre supérieur permet également la prise en charge lymphatique post opératoire ou du lymphœdème.

  2. Une console de contrôle et de régulation des stimulations par rapport à la pulsatilité cardiaque du sujet.
  3. Une unité autonome de production d’air spécifiquement adaptée pour ce type de traitement à basse pression.

Les combinaisons Pulsewave® : Les combinaisons ont toutes une structure composée de deux doubles couches: une couche interne alvéolaire comprenant un fluide gélifié qui a pour but de rendre uniforme la stimulation mécanique sur toutes les parties du corps, et une deuxième, composée en tout de 12 poches d’air indépendantes avec un ‘overlapping’ c’est-à-dire une superposition entre les poches. Aucune stimulation n’est réalisée au niveau des lombaires. Chaque compartiment est relié à la console de contrôle et à un barreau de régulation synchronisé en temps réel sur les pulsations cardiaques. La fréquence de stimulation pulsatile est très rapide (1/10 sec en moyenne) avec des forces minimes (entre 45 et 75 mmHg). L’orientation de la stimulation est toujours centripètes des chevilles vers l’abdomen avec la possibilité de segmenter et focaliser les actions sur la partie basse ou haute. En moyenne, 25.000 stimulations sont délivrées par traitement (30 min). Le but ultime n’étant pas d’exercer une pression directe sur les composantes liquidiennes comme une presso-thérapie classique mais d’agir sur la fonctionnalité et la dynamique naturelle des flux de retour.

Parallèlement, les études scientifiques ont démontré que les stimulations Stendo® sont particulièrement adaptées au système lymphatique et permettent d’agir d’une manière systémique sur les stases liquidiennes.

Effets directs de la technique N.O.logy® : A court terme ce sont toujours les composantes liquidiennes de notre corps qui réagissent en premier. L’action de la stimulation vasculaire du dispositif Stendo® permet d’influencer positivement les pressions et les frottements du sang au niveau des parois des vaisseaux, le ‘shear
stress’. Les cellules endothéliales ainsi sollicitées fabriquent de l’Oxyde Nitrique qui engendre la vasodilatation et améliore l’hémodynamique dans le corps. En condition normale, la production de NO est toujours associée à une augmentation de l’activité physique, ou est le fruit d’une réaction hormonale. Avec cette nouvelle technique de traitement N.O.logy® la diffusion des bienfaits du NO intervient de manière complètement passive avec un corps totalement au repos au niveau cardiaque, respiratoire et musculaire. Nous obtenons donc les effets thérapeutiques d’une activité physique 100% vasculaire. Au niveau lymphatique, l’efficacité de Stendo® doit être plutôt mise en relation avec le type, la qualité et la quantité des stimulations exercées.

Effets indirects de la technique N.O.logy® : Grâce au ‘shear stress’ initial, le flux sanguin augmente, les cellules endothéliales concernées produisent du NO qui a son tour contribue à induire la vasodilatation vasculaire. Avec un effet

‘cascade de dominos’, la vasodilatation augmente le flux et améliore les frottements sanguins vers la périphérie et de plus en plus de cellules endothéliales s’activent en favorisant à leur tour la biodisponibilité de NO. Le cercle vertueux s’installe avec une migration systémique des effets positifs du NO dans notre organisme. Nos études sur la microcirculation ont démontré une multiplication par 2, voir par 4 en fonction des individus après 10 minutes de traitement (écho doppler sur le bras). Parallèlement, l’efficacité de la

technique sur la prise en charge du lymphœdème a été démontrée par une étude publiée (mars 2016), des lymphoscintigraphies (2017) et des retours terrains provenant de cabinets spécialisés en DL.

Sport & performance : Le monde du sport s’intéresse de très près à cette nouvelle technique de récupération. L’activation microcirculatoire au repos agissant sur le métabolisme des lactates et la réduction des marqueurs du stress musculaire (CPK), la rapidité de la stimulation lymphatique, la diffusion du NO avec ses vertus anti-inflammatoires sont des effets particulièrement utiles pour retrouver rapidement l’homéostasie post-effort. Des effets sur le SNA (système nerveux autonome) et sur la relaxation profonde sont en cours d’évaluation.

De nombreux centres sportifs donc l’INSEP, le CERS Cap Breton, l’équipe de cyclisme pro Fortuneo-Oscaro, l’équipe Belge de coupe Davis, l’Eintrach Francfurt en Bundesliga, l’académie de tennis Mouratoglou combinent déjà les séances Stendo® avec d’autres techniques de récupération : massage, técarthérapie, balnéo, cryothérapie, etc.

Stendo en kinésithérapie : En offrant la possibilité d’intégrer les actuelles techniques de rééducation musculaire et articulaire avec un nouvel outil thérapeutique de prise en charge vasculaire et lymphatique, 100% mains libres, Stendo propose une vision plus moderne, plus polyvalente et surtout plus efficace et donc rentable de la rééducation fonctionnelle et la récupération sportive. Face à des déficits microcirculatoires qui ralentissent la récupération ou la réparation musculaire, face à des stases lymphatiques qui inévitablement conduisent à la fibrose, face à de longues phases de non appui post opératoire (prothèses, ligamentoplastie, méniscectomie, etc.) où le patient est simplement ‘mis en attente’, face à l’augmentation des pathologies chroniques avec des complications inflammatoires (surpoids, hypertension, diabète), pourquoi ne pas agir concrètement aussi sur le vasculaire ? Stendo® offre une nouvelle solution de prise en charge des problématiques ci-dessous.

  1. Insuffisance et problème circulatoire
  2. Lymphœdème
  3. Récupération sportive
  4. Séquelles vasculaires du diabète
  5. Polyalgie / fibromyalgie
  6.  Séquelles vasculaire de l’hémiplégie
  7. Post op genou/hanche
  8. Lombalgie chronique/aiguë
  9. Jambes lourdes
  10. Bien-être et anti-âge

Stendo® et les séquelles vasculaires : Le diabète s’accompagne d’une importante et progressive dégénérescence macro et micro vasculaire qui affecte différents organes comme les muscles, la peau, le cœur, le cerveau, les yeux et les reins. L’origine de la maladie est désormais connue et est multifactorielle. Les grands facteurs de risques sont l’hyperglicémie, l’insulino resistance, l’excès de lipides dans le sang (dyslipidémie), l’hypertention, le tabagisme, l’obésité. Plus en détail, la dégénérescence vasculaire est liée aux effets de la glycation protéique (AGE) sur les structures musculaires fines des vaisseaux, à la réduction de la production d’Oxyde Nitrique de la part des cellules endothéliales (eNOS), aux phénomènes d’inflammation chronique liés au stress oxydatif (ROS) et aux perturbations de l’hémodynamique notamment au niveau périphérique. Le diabète se traduit par une endothéliopathie chronique qui perturbe de plus en plus l’équilibre vasculaire. La stimulation mécanique due aux variations des flux sanguins engendrées par l’exercice cardio-synchronisé de Stendo permet de stimuler d’une manière ciblée la réactivité endothéliale (shear stress) et de ralentir les processus de dégénération vasculaire. Etude ANSM en cours sur 44 sujets diabétiques, 3 mois de traitement Stendo, fin de l’étude fin 2017- CHU Clermont-Ferrand.

Les protocoles N.O.logy® : Ils se basent sur un descriptif précis de la pathologie, des objectifs à atteindre, des effets physiologiques recherchés à court ou à moyen terme, l’utilisation exclusive ou l’approche combinatoire (autre dispositif ou approche manuelle), des préconisations de protocoles en fonction de la réaction du patient. Concrètement, il s’agit d’agir sur les paramètres machines : la durée, l’intensité des stimulations, la localisation (segment de la combinaison), les pauses et des indications générales pour la gestion du patient avant, pendant et après les traitements.

Stendo® et la beauté fonctionnelle : Notre organisme est vivant, nos organes et nos cellules sont actifs et tous nos échanges tissulaires sont tributaires de l’efficacité microcirculatoire (apport de nutriment) et lymphatique (métabolisation des déchets). Les interactions entre le bon fonctionnement veino-lymphatique et la qualité de la peau, la luminosité du teint, la réduction de la cellulite, la qualité du sommeil, sont désormais connues et très recherchées par les spécialistes. Une bonne fonctionnalité vasculaire est donc logiquement synonyme de beauté intérieur, de santé, de bien-être.

Contre-indications : La technique N.O.logy® appartient à une nouvelle science dénommée ‘Mécanobiologie’ où les effets négatifs sont très limités car le corps est stimulé naturellement sans changer ses équilibres naturels. Néanmoins il faudra prendre en considération les mêmes contre-indications que celles des massages c’est-à-dire : problèmes hépatiques ou rénaux sérieux, cancer (selon le type, suivre l’avis du médecin), problèmes cutanés (ex. dermatite infectieuse, plaies ouvertes,) risque thrombotique aigu (6 mois), les vascularités et le risque cardiaque sévère, etc…

Les effets de la gymnastique vasculaire Stendo® et de la production naturelle de NO au repos sont tout à fait novateurs et ouvrent de nouvelles perspectives de prise en charge patient au monde de la kinésithérapie.

 

Classés dans : 

Cet article a été écrit par blogAdmin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *